EGV

Publié le par Lily


EGV
Epuisement à Grande Vitesse

Je me sens comme le cul sur un rebord de banquette de RER, le coeur accroché au bord des vitres comme une mouche sur un bout de scotch. Embarquée à grand vitesse sans accès au signal d'alarme... "Chut, ne réfléchis pas, fonce, fonce et fonce vers demain" chuchotent doucement les rails qui sont avalés par le train fou sans être savourés. Il n'y a pas de cinémascope, c'est la vraie vie, et je voudrais la stopper une minute pour respirer l'odeur de l'hiver. Mais ce n'est pas fini. J'ai signé pour trois semaines (moins une déjà dévalée sans escale)... Je cherche mon souffle.

Je voudrais vous faire partager un morceau qui tourne et retourne en ce moment, dans le métro, dans mes écouteurs, entre deux voix, encore... Celles qui me poursuivent et celles qui me rattrapent. Je ne trouve pas d'écoute disponible à glisser ici, mais des mots (et un lien) peuvent aider... Comme toujours. Même si cette voix râpeuse et ces guitares brûlantes (ou bien est-ce l'inverse, je ne sais plus) sont intransmissibles.



"La Marche"
Lunatic Age

Lève la tête, Ô douceur
Marche en tête, Ô douleur
Oublie la bête,reviens moi forte

Brille encore, jeune flamme
Jeune femme
Crache tes forces, oublie la fièvre
Petite soeur

Relève la tête, oublie ses porcs
Resserre les corps
O ma reine

Longue marche, longue route...
Combien s'arretent ?
Ô camarade !

Longue marche, longue route...
Soutenez-vous,
Ô camarades !

Rester fier comme un homme
Rester fier comme un homme

Regarde comme ce soir
Nous marchons encore... (...)

[En écoute ici : www.myspace.com/lunaticage]


Publié dans La Vie d'Artiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Yes, du bon gros son comme j'aime, du rock français comme j'adore ! Merci<br /> Moi c'est " Tout pour rien " qui me parle, sinon, toutes sont bien, les mélodies, et la voix !<br /> Allez courage ma belle ! Essaye de pas dépasser la vitesse de la lumière.
Répondre
L
<br /> <br /> Pas d'quoi ;)<br /> Merci la radio pour ces découvertes ! :)<br /> Pour le courage, on va essayer. Je vais finir sur les genoux mais je vais finir un jour (enfin j'espère). Et après, hop, repos un peu... Enfin, rythme plus cool, on va cumuler les 35 heures sur<br /> deux jours, c'est mieux :D.<br /> Bon sang, quand je pense que cette foutue crise tombe au moment où je me décidais à lancer ma propre boîte. Tss.<br /> <br /> <br /> <br />