En chant(i)er

Publié le par Lily


Il fait un temps magnifique. Grand soleil depuis des jours... Il fait 9°C la nuit ? C'est vrai. Mettez-donc des chaussettes ! Et reparlez-moi de réchauffement climatique. Je médite de m'installer en Martinique. Je ne plaisante qu'à moitié. J'ai la bougeotte. J'ai envisagé Bruxelles un temps, mais il y fait trop froid. Alors pourquoi pas une hutte au bord de l'océan. Avec un piano. Et un télé-travail de rédactrice web, tiens. J'aime l'image... Au soleil, au chaud, douceur de vivre...

Auto-satisfaction personnelle : j'en ai bientôt fini de jouer les femmes-tronc frigorifiées sur une chaise toute la sainte journée, à se préoccuper d'enregistrements destinés à mes auditeurs chéris (hein, que je vous soigne). Oui, je sais, j'ai déjà dit ça, hier. Allez, j'en reprends encore pour une petite journée... Hop.

Malgré la froidure, j'ai des élans lyriques. Il faut AB-SO-LU-MENT que je fasse de la musique. Je suis en manque. J'ai peut-être un job de pianiste, d'ailleurs, dans un autre groupe. Mais pour ça, il faut que je bosse (avec les doigts gelés ?). D'ailleurs, la dernière tentative pour jouer a été une catastrophe. Nullissime. Evidemment, je ne travaille pas. Oui, je me sens asséchée et improductive malgré les heures passées à travailler. Je me sens stérile.

En créant le widget (voir sur votre gauche) pour le site, je me suis rendu compte que je n'avais pas fait de mise à jour depuis le 21 juin. Honte à moi. Non, vraiment, il faut que je boucle le plus gros de la radio pour me pencher sur ma vie en souffrance.

En attendant, passés 20h00, je me soigne au rhum (le froid, je vous dis), et je mate des séries tv devant lesquelles je pleure (voir Desperate Housewives de la semaine dernière). Affligeant. On dirait du Bridget Jones bas de gamme avec un chat à la place du berger allemand...

Mais oui, j'ai l'impression de courir après le temps, de me perdre dans un labyrinthe dont je ne vois pas la sortie. Il me manque un petit plus ces temps-ci, quelque chose qui me fasse courir, qui me fasse vibrer. Qui me lève le matin (autre que le chat).

Quelque chose cloche. Je ne sais pas quoi. Je fais des cauchemars dans lesquels je me fais sauvagement assassinée, alors Freud a probablement une opinion sur le sujet. En tous cas, ils me réveillent, ces mauvais rêves. Un message de mon inconscient ? Mais qui a le décodeur ? Alors je laisse couler tout doucement en attendant de trouver les clé des rêves. Mais ça n'est pas agréable. Pas vraiment...

Je cours après le sens de ma vie.
Stérile ces temps-ci.
Oui.

Pourtant je ne vais pas mal. Non.
Simplement je me sens fade et ma vie avec.

Don't acte.

Bande-Son : Placebo - "The Crawl"



Publié dans La Vie d'Artiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Ma meilleure amie est martiniquaise et vit là bas ( avec une pause en métropole pour ses études ) et vu ce qu'elle me raconte, c'est loin d'être la paradis. Ils en ont bien bavé l'année dernière entre cyclone, séisme, et autres problèmes de pollution; La population est loin d'être très sympathique, mais difficile d'appartenir à une métropole qui se situe si loin alors qu'ils sont amplement influencés par les USA. <br /> Son rêve : aller vivre au Canada, et là-bas, pas top non plus au dire de ma cousine qui y vit depuis 5 ans.<br /> Ya-t-il un endroit tranquille sur cette planète ? La Suisse peut-être, mais bon, faut du fric !
Répondre